MOTEUR ÉCONOMIQUE

Le transport maritime permet l’acheminement de 80 % à 90 % de tous les biens expédiés dans le monde. Il joue donc un rôle central dans la vie quotidienne des citoyens et des entreprises locales, mais aussi dans le développement économique de la région et du pays.

Moteur économique régional et national, plateforme de commerce mondiale

Le Port de Montréal est le moteur de la chaîne d’approvisionnement régionale et il est ancré dans le réseau de transport international. Ses opérations et projets font de lui un moteur économique incontournable pour la Ville de Montréal, le Québec et le Canada.

Montréal est un centre de transbordement diversifié important, où sont manutentionnés des biens et produits de diverse nature, allant du trafic conteneurisé et non conteneurisé aux marchandises de vrac liquide et solide.

Le Port de Montréal constitue le plus gros port de manutention de conteneurs dans l’est du Canada, et le seul port de manutention de conteneurs au Québec et en Ontario. Un conteneur maritime sur quatre manutentionnés au Canada passe par le Port de Montréal, ce qui en fait le deuxième plus important port au pays. Chaque année, le Port reçoit sur ses quais des marchandises variées atteignant une valeur totale de 41 G$. Ses activités engendrent 16 000 emplois directs, indirects et induits, et génèrent 2,1 G$ en valeur ajoutée pour l’économie canadienne.

Un grand nombre de compagnies maritimes d’envergure mondiale desservent le Port de Montréal, incluant Canada States Africa Line (CSAL), CMA CGM, Federal Atlantic Lakes Line (FALLine), Hapag-Lloyd, Maersk Line, Mediterranean Shipping Company (MSC) et OOCL.

Les transporteurs canadiens qui desservent le Port de Montréal sont Algoma, Canada Steamship Lines, Canfornav, Fednav International, Groupe CTMA, Oceanex, Rigel Shipping Canada et Transport Desgagnés.

Transport de marchandises au Port de Montréal

Le Port de Montréal représente également une destination ou un lieu de départ de plus en plus populaire pour les croisiéristes. Le nombre de passagers et de membres d’équipage qui visitent Montréal en faisant une croisière a augmenté substantiellement au cours des dernières années.

Autre démonstration du rôle clé joué par l’APM dans le développement économique de Montréal et du Québec : le 4 novembre 2016, la PDG de l’APM, Sylvie Vachon, a été invitée à assister à la première réunion du Conseil consultatif sur l’économie et l’innovation, mis sur pied par le gouvernement du Québec.

Des projets porteurs pour le développement économique

L’APM a terminé ou est sur le point d’entreprendre plusieurs travaux de développement, qui symbolisent une vitalité et une croissance économique importante.

Le terminal Viau, un nouveau centre de manutention de conteneurs inauguré en novembre 2016, engendrera à terme des retombées économiques additionnelles importantes : 340 M$ par année en retombées et 2 500 emplois directs, indirects ou induits.

Au cours des dix premières années, à la fois les sommes investies pour réhabiliter la jetée Alexandra et la gare maritime et les dépenses nécessaires à leur exploitation permettront de soutenir un total de 1 736 personnes-année (effets directs et indirects). De plus, le projet générera 62,8 M$ en salaires et 101,7 M$ en valeur ajoutée au produit intérieur brut du Québec.

Pour le projet d’expansion d’un terminal portuaire à Contrecœur, nos études prévoient la création de plus de 5 000 emplois pendant la période de construction, ainsi que de 1 000 emplois dans le cadre de l’opération du terminal. Un impact récurrent de 119 M$ sur le PIB est attendu, dont 104 M$ pour le Québec.

CSL au Port de Montréal

Sommaire du trafic

Un volume record de marchandises hautement diversifiées de 35,4 millions de tonnes est passé par le Port de Montréal en 2016. Ce volume représente une augmentation de 10,4 % par rapport à l’année précédente. En 2016, le volume de marchandises des secteurs du vrac liquide et du grain a connu une forte croissance, tandis que le trafic du secteur des conteneurs demeurait stable. Compte tenu de la faible croissance économique à l’échelle mondiale, ces résultats sont très satisfaisants.

Marchandises (en milliers de tonnes métriques)

Types de marchandises 2016 2015 VARIATION
       
Marchandises diverses      
Conteneurisées 13 063 13 093 -0,2 %
Non conteneurisées 178 225 -20,7 %
Total 13 241 13 318 -0,6 %
       
Vrac liquide      
Produits pétroliers 13 181 9 418 40,0 %
Autres 516 553 -6,7 %
Total 13 697 9 971 37,4 %
       
Vrac solide      
Grains 4 657 3 905 19,3 %
Autres 3 762 4 835 -22,2 %
Total 8 419 8 740 -3,7 %
       
Total général 35 357 32 029 10,4 %

 

  2016 2015 VARIATION
Croisières (nombre de visiteurs domestiques et internationaux)      
Passagers et membres d'équipage 85 808 90 989 -5,64 %