AMÉLIORATION DES ACCÈS ROUTIERS ET MARITIMES

En 2016, l’APM a participé à plusieurs projets visant l’amélioration des accès maritimes et routiers au Port de Montréal.

En novembre 2016, le gouvernement du Québec inaugurait la première bretelle d’accès direct depuis l’autoroute 25 Sud jusqu’au port pour faciliter l’accès des camions au territoire portuaire. Cette bretelle permet aux camions de demeurer sur le réseau autoroutier plus longtemps qu’avant, ce qui réduit la circulation dans les rues de la ville ainsi que le temps qu’il leur faut pour atteindre le port. Il s’agit d’un projet qui permet d’améliorer la mobilité des marchandises, tout en réduisant les impacts sur le réseau routier local.

Amélioration des accès maritimes et routiers

Une bretelle d’accès direct sur l’autoroute 25 Nord depuis le port devrait être construite à l’automne 2017.

Des modifications permettant de doubler la capacité de véhicules à chaque cycle de feu de signalisation ont également été apportées à l’entrée des camions au Port de Montréal par la rue de Boucherville.

En octobre 2016, l’APM a lancé le PORTail du camionnage, une application Web qui permet d’améliorer la fluidité des marchandises et la mobilité sur le territoire du Port de Montréal. Créé pour les camionneurs qui fréquentent le port et pour leurs répartiteurs, le système affiche en temps réel les temps d’attente liés à la circulation dans le port, de sorte qu’ils puissent mieux planifier et optimiser leurs déplacements vers les terminaux du port, éviter la congestion et gagner du temps. À terme, cette amélioration de la fluidité permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le port. Nous voyons déjà des résultats concrets en ce qui a trait aux temps d’attente à certains terminaux. (Pour en savoir davantage, consultez la section Innovation et réduction des gaz à effet de serre.

En ce qui concerne l’amélioration des accès maritimes, l’APM a réalisé en 2016 une étude visant à comparer le système de gestion dynamique du dégagement sous la quille (DUKC) à l’approche statique actuelle. DUKC est un système de navigation électronique qui peut prédire en temps réel la composante verticale critique de la colonne d’eau du chenal de navigation – soit la distance mesurée entre la surface de l’eau et le lit fluvial, ce qui permet de déterminer avec exactitude le dégagement sous quille d’un navire – lors du transit en tant que tel du navire. Ce système fournit des renseignements utiles à un port qui veut atténuer le risque, accroître les fenêtres de navigation et maximiser le tirant d’eau des navires. En optimisant l’utilisation de la colonne d’eau, un port peut en effet augmenter le volume de marchandises pouvant y être affrété.

Une période de rodage du système DUKC avec les pilotes de la Corporation du Saint-Laurent Central a débuté en septembre.

Enfin, l’APM et l’Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL) ont bonifié l’application « Conditions maritimes » du portail Web de l’OGSL en 2016 en y intégrant les données de niveaux d’eau du Service hydrographique du Canada de Pêches et Océans Canada, ce qui permet aussi de déterminer la hauteur libre verticale d’air calculée du pont de Québec. Grâce au portail Web et, en particulier, à l’application « Conditions maritimes », il est possible d’obtenir un portrait général des données de niveaux d’eau pratiquement en temps réel pour tout le territoire allant des Grands Lacs au golfe du Saint-Laurent, ce qui sera bénéfique pour les clients maritimes et facilitera les activités portuaires.

Cette application bonifiée est accessible via un hyperlien sur la page d’accueil du site Web du Port de Montréal.